visualisez ce message dans votre navigateur

InfoFormation
CREFAD Auvergne

Faire lien autour de l'activité de formation - N°6

Face à la xénophobie,
refuser l'indifférence!

L'expression d'opinions xénophobes ou racistes est une chose fréquente dans nos espaces de vie. Peut-être même progresse-t-elle.

Si une certaine culture du vivre ensemble et un attachement à la tolérance restent globalement bien ancrés dans la majeure partie de la population, force est de constater que les valeurs humanistes perdent du terrain. Ce qui jadis faisait lien a aujourd'hui tendance à être submergé par un individualisme avide de consommation et obsédé de bien-être personnel. Cette tendance génère un risque important de voir toujours plus de personnes se réfugier dans une dynamique de défense d'identité très excluante, et ce d'autant plus que le ressentiment est grand.

Ceci se produit à une époque où les partis politiques sont fortement désinvestis, en partie disqualifiés par les excès commis et les promesses non tenues. Cela se traduit par une abstention massive lors des consultations électorales sur fond de progression de l'extrême droite et de ses idées.

Une évolution lente et complexe

Plus qu'une simple transformation de nos sociétés humaines, le sentiment d'insécurité sociale, combiné à des incivilités au très net pouvoir emblématique, tout cela dans un contexte de marasme économique, a vu la déconstruction de nombreux repères impliqués dans la conception et la perception de la vie sociale.

Des délimitations doctrinales longtemps utilisées par la pensée politique s'étiolent : clivage gauche/droite, libéralisme des idées et libéralisme économique. Des principes fondamentaux de l'action publique sont en perte de terrain : solidarités, protection et justice sociales, lutte contre les inégalités. Au final, une pensée désenchantée et décomplexée est en passe de se répandre, indépendamment des couches sociales : conservatisme, néolibéralisme, réflexes réactionnaires... La liste pourrait être longue de ces transformations mal maîtrisées ou passées inaperçues, mais qui finissent par laisser la place à des ressentis menaçants propices au repli sur soi, lui-même tremplin privilégié d'une réémergence des discours haineux.

Dans cette France parfois négligente vis-à-vis de ses citoyens les plus vulnérables, l'accumulation d'exclusions a aussi permis qu'apparaissent différentes formes de «communautarismes» que des courants identitaires d'extrême droite ne se privent pas d'exploiter en se présentant comme défenseurs de la laïcité. C'est effectivement un fait nouveau qui s'inscrit dans la perte de repères évoquée précédemment : la laïcité est parfois instrumentalisée par quelques-uns pour justifier un repli nationaliste enchâssé dans un schéma moral originaire du XIXe siècle...

Une généralisation inquiétante

Nous pouvons être tentés de nous rassurer en nous disant que le phénomène de confusion idéologique et politique auquel nous assistons n'est pas propre à la France ; que si chacun peut observer combien le populisme gagne du terrain ici, il est évident qu'il a su conquérir des places fortes un peu partout via les urnes, dans une Europe en souffrance tout comme au-delà : l'élection de Donald Trump en est une expression.

Mais un tel contexte devrait également pouvoir mobiliser tout un chacun engagé à "améliorer l'Homme et la société" par l'éducation et la culture, attaché aux valeurs de la res-publica/chose publique, à l'idée de justice et à la régulation des inégalités, à une non-exacerbation des nationalismes («le nationalisme, c'est la guerre», disait un ex-président français)…

Les personnes et institutions impliquées à différents échelons dans la formation tout au long de la vie n'échappent pas à cette nécessité de mobiliser leur énergie au service d'une telle vigilance.

Aussi, afin d'aider les acteurs sociaux et citoyens (animateurs, travailleurs sociaux, élus, habitants, acteurs associatifs, etc.) désireux de refaire relation avec ce qui sépare et rejette au niveau des opinions, voulant re-tisser de la confiance face aux réactions du corps social, il nous semble indispensable de s'outiller :

- En travaillant sur l'origine des idées et en comprenant les mécanismes par lesquels celles-ci adviennent.

- En réfléchissant aux réactions appropriées face à une opinion contraire à des valeurs d'altruisme et à la manière d'élaborer des réponses susceptibles de ne pas renforcer cette expression par un effet de simple opposition ou d'injonction, mais à la faire «dégonfler».

- En créant des méthodes et paroles visant à faire baisser le ressentiment à l'origine des comportements dans lesquels les personnes porteuses de différences sont stigmatisées.

Bref, l'idée générale est de trouver les manières de mener une «action anti-inflammatoire» dans un corps social bien malmené.

Connaître, comprendre, mais aussi savoir être et agir

Pour se rapprocher de tels objectifs, il est important et urgent de connaître et de comprendre, mais il est également indispensable d'apprendre à être : conserver son self-contrôle en présence d'interlocuteurs qui expriment des opinions contraires à ses propres valeurs profondes ; s'entraîner à rester à l'écoute et dans une qualité de relation seule susceptible de donner des chances à la transformation des représentations en présence ; être capable de rester soi-même afin d'émettre le comportement le plus adapté à l'interlocuteur.

Enfin, sur un plan plus large, il est indispensable de réfléchir à la manière de concevoir des actions à déployer afin de faire contrepoids à l'immense propagation dans l'opinion publique des idées de l'extrême droite.

Une action de formation adaptée

Le CREFAD Auvergne propose ainsi une formation de quatre jours dont le but est de faire avancer les participants sur ces questions.

Par des apports théoriques, des échanges d'idées et de pratiques, un travail à partir du vécu et de l'expérience de chacun, la mise à disposition de ressources, etc. l'ambition de cette formation est de permettre l'acquisition de capacités à interagir, agir, concevoir des actions susceptibles de produire une influence de modération et d'exercer un contrepoids face à des opinions et comportements positionnés comme excessifs.

En plus de la fiche de description détaillée, un dépliant de présentation de cette action a été réalisé, téléchargeable sur notre site

Prochainement, pour se former

Prochaines formations "Acteurs Sociaux et Citoyens"

En mai 2017

• Gérer, prévenir et transformer les conflits dans le travail, les relations personnelles, les situations de coopération... (21h) - 15,16, 17 mai 2017

• Agir en tant qu'association face aux réformes de l’action publique - Réformes des collectivités territoriales et de l’Etat - (14h) - 22, 23 mai 2017

• Développer ses capacités de dialogue et d'influence face aux extrémismes, au repli identitaire et au racisme - (28h) - 29, 30, 31 mai, 1er juin 2017 - voir dépliant, en plus de la fiche descriptive

 

En juin 2017

Accueilir une nouvelle personne dans sa structure, lui faire de la place, l'accompagner - (14h) - 8, 9 juin 2017

• S'approprier, construire et mettre en oeuvre des méthodes pour susciter la participation - (21h) - 12,13,14 juin 2017

• Travailler les idées, utiliser et développer son potentiel de créativité avec les cartes heuristiques - (14h) - 19, 20 juin 2017

Pour avoir un aperçu complet des formations proposées, notamment celles qui sont destinées aux associations, consultez notre catalogue sous forme de livre électronique, avec votre navigateur web.

Chacune des actions ci-dessus est décrite dans une fiche détaillée, accessible depuis une page spécifique de notre site web.

D'autres applications à la formation

La formation-action : agir sur des situations internes à un système

● Le Crefad Auvergne peut être sollicité en vue de proposer des interventions adaptées à la situation d'un groupe cohérent déjà structuré : équipes ou services au sein d'entreprises, d'associations ou d'administrations ; groupements et coordinations ; collectifs de citoyens mobilisés... Cela implique, en lien étroit avec l'entité bénéficiaire, d'analyser la problématique de besoin située à l'origine de la demande. Une proposition est ensuite formulée, avec des pistes susceptibles de conduire vers l'évolution recherchée par la mise en oeuvre d'une formation, en y associant les acteurs en présence. Ce type d'intervention relève de ce que nous avons coutume d'appeler "formation-action". Notre approche consiste alors souvent à enrichir les compétences présentes au sein du système considéré, mais surtout à entrainer les personnes concernées à mettre en oeuvre celles-ci.

Les domaines le plus souvent traités sont : le fonctionnement d'équipe, la mise en oeuvre du changement, la mobilisation collective pour réduire et prévenir les risques psychosociaux, les responsabilités associatives dont celles liées à la fonction d'employeur, les techniques et outils susceptibles d'améliorer les relations humaines et la coopération, la qualité de vie au travail... Tous les thèmes visés par nos formations peuvent être adaptés et parfois combinés. contact : Serge Mevrel ou Marie-Anne Lenain

Ressources utiles

Revue de sites web

La "toile" regorge de sites et de ressources consacrés à des thématiques sociétales, telles celles que nous traitons parfois dans nos formations "acteurs sociaux et citoyens". C'est le cas pour la violence et le conflit, de même que pour les questions de xénophobie, de racisme et d'antisémitisme sous toutes les formes que peuvent prendre de telles manifestations.

Mais c'est le web... Et en la matière, il vaut mieux s'assurer de la fiabilité des informations que l'on y trouve.

Dans le domaine de la "gestion de conflits", il est fréquent d'y trouver de vilaines absurdités joliment mises en forme dans un emballage trompeur. Dans un autre domaine, encore plus chargé d'enjeux et d'affrontements idéologiques, comme peut l'être la question du racisme, des théories foisonnent pour démontrer de manière "scientifique" l'effectivité du "grand remplacement" de la population française (remplacement des chrétiens blancs par des musulmans moins blancs), ou encore la suprématie d'une pseudo "race" blanche sur les autres "races"... Même des universitaires pourtant brillants sur le plan analytique se laissent parfois prendre aux arguments utilisés par ces espaces plus ou moins déguisés sur le web, qualifiés pour certains de "fachosphère"...

C'est sans compter les sites du courant "créationniste" qui, sous couvert de littéralisme biblique, conteste globalement les enseignements des Lumières. Tout cela incite à la méfiance...

En attendant, vous trouverez ci-dessous une petite sélection de ressources on ne peut plus fiables et particulièrement intéressantes. La première référence correspond à une noble cause qui a su réunir de nombreux partenaires associatifs ainsi que des personnalités, autour de l'objectif consistant à réduire la violence chez les jeunes, en particulier en incitant à les sensibiliser à des approches non-violentes dès l'école. La seconde renvoie une structure interministérielle récente, qui intègre dans sa volonté d'exercer sa vigilance, la question des haines anti LGBT, en plus du racisme et de l'antisémitisme.

La dernière référence est celle d'un espace de ressources pédagogiques, dont une section est consacrée à l'éducation contre de racisme et l'antisémitisme.

 

• Coordination pour l'éducation à la non-violence et à la paix :

Lien vers l'article de Wikipedia qui présente cette importante structure

Le site de la Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix :

Un exemple de ressources présentes sur le site de cette structure, à disposition des enseignants et autres acteurs sociaux

La Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti LGBT (DILCRAH) :

Le site de cette structure interministérielle comporte de nombreuses ressources et références

Le site du réseau "CANOPé" réseau de création et d'accompagnement pédagogiques, avec des ressources mises à disposition des enseignants soucieux d'éduquer contre le racisme et l’antisémitisme.

Crefad Auvergne - 9 rue sous les Augustins - 63000 Clermont-Fd

numéro de déclaration d'activité de formation 83630020463

Tél 04 73 31 50 45 - Courriel : secretariat@crefadauvergne.org

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre électronique,
vous pouvez vous désinscrire en utilisant une de ces deux méthodes :

1) Envoi d'un mail préconfiguré, généré par ce lien

2) Formulaire de désinscription où il suffit d'écrire votre adresse mail