imageentetelettrinfo

Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici. La possibilité de se désinscrire figure tout en bas

Deuxième semestre 2012

item2d

Éditorial

 

 

Thérapie sociale ou ré-investissement
de la dimension sociale?

Notre monde "occidental développé et opulent" est confronté à des tendances destructrices qui déstabilisent son existence, à l'instar de certaines « pathologies » qu'on peut rencontrer parfois chez l'individu.

Quelques auteurs* affirment que, de la même manière que des personnes atteintes de troubles psychiques ont recours à des procédés thérapeutiques pour tenter de s'en sortir ou de regagner un équilibre plus ou moins viable, nos sociétés occidentales auraient besoin de "thérapies sociales".

Ces mêmes auteurs décrivent les forces destructrices à l'oeuvre comme : une tendance à la paranoïa (avoir peur de tout, se méfier de l'autre) ; une tendance à la sociopathie (se couper du contact avec les autres) ; une tendance à la dépression (cesser d'avoir envie, de désirer, ne plus avoir d'énergie, ne plus percevoir de sens).

Dans cette manière de voir les choses, ces puissantes tendances pathogènes auxquelles serait confronté notre modèle de "vivre ensemble " réclameraient que l'on regarde différemment tout effort de transformation et d'amélioration de la société : il ne s'agirait donc plus de « compenser » des manques que nous pourrions constater, mais de tenter d'agir en profondeur, dans l'optique de faire repartir une dynamique chroniquement absente, de développer la vie : la vraie, pleine et riche, sans faux semblant ; sans peur, non plus, du conflit dans la mesure où celui-ci est suivi de considération, de liens et de chaleur. Un tel aboutissement n'est évidemment possible que si les différences et divergences ont d'abord été mises à plat.

Mais les forces négatives en question sont parfois dissimulées, souvent cantonnées au déni, parfois interdites de verbalisation par peur que la vision du côté sombre d'une réalité difficile à appréhender prenne le dessus et absorbe toute énergie et motivation. Il y aurait peut-être à apprendre à composer avec nos peurs… À ce propos, le Crefad Auvergne réfléchit à concrétiser un projet de formation sur ce thème depuis plusieurs mois...

Agir pour demain pourrait donc consister à se confronter directement, par nos actions, à ces grandes tendances à l'oeuvre par delà les volontés individuelles ; résultats des mutations rapides dans la culture, mais aussi du délaissement et des négligences trop souvent pratiquées, du sentiment d'abandon trop facilement ressenti et enfin du fatalisme trop fréquemment investi.

Alors, agissons en profondeur, regardons sans peur ce qui peut se travailler, toujours et sans cesse si tant est que nous ayons foi en l'humain. Agissons par des actions qui placent les questions de sens et de lien au centre des problématiques que nous voulons traiter.

Pour les adultes, les espaces de formation peuvent être l'occasion d'inviter à s'emparer de telles exigences, par la méthode douce, faite de découverte, d'envie et de dépassement heureux de soi, dans la rencontre avec les autres.

Hélas, ils peuvent aussi ne pas être cela et se contenter d'être les lieux d'injonctions soutenues et renforcées par des diaporamas synonymes de "pouvoir", qui donnent bien souvent à l'intervenant face à son public, l'illusion rassurante d'une supériorité didactique.

Mais où est le pouvoir dans tout cela si les rares espaces de travail sur le sens n'amènent pas à vivre des choses qui font sens? Quel est le pouvoir d'une formation si elle ne parvient pas à conduire chaque adulte vers plus d'autonomie?

 

* Charles Rojzman, notamment, qui est à l'origine du concept de "thérapie sociale"

 

item2

Actualité

 

Les prochaines formations à Clermont-Ferrand

Pour développer vos compétences, découvrir des approches nouvelles ou expérimenter des techniques stimulantes, aider le personnel de votre structure à s'adapter, pensez "formation professionnelle"

Durant le dernier trimestre de cette année 2012, notre programme prévoit trois actions de formation dans nos locaux clermontois.

couvcatal2012

Faire connaître et promouvoir une association ou une petite entreprise et son activité à l'aide d'outils de communication adaptés

Du 26 au 28 septembre 2012.

Cette formation vise à bien définir ses besoins de communication pour concevoir les réponses et outils adaptés à chaque situation.

Il reste des places à tarif réduit (25€/j) + 20€ d'adhésion.

Inscription auprès du secrétariat - fiche descriptive (PDF)

 

Gérer les relations interpersonnelles difficiles, apprendre à transformer les émotions perturbatrices négatives

du 17 au 19 octobre 2012

Dans notre vie quotidienne, citoyenne ou professionnelle, il nous arrive de nous retrouver en situation de relation difficile, de « débordement » émotionnel qui arrive au « mauvais » moment. Prendre du recul, regarder le chemin, les difficultés, mettre en perspectives, envisager les évolutions positives, telles sont les visées de cette formation ressourçante.

Il reste des places à tarif réduit (25€/j) + 20€ d'adhésion.

Inscription auprès du secrétariat - fiche descriptive (PDF)

 

Penser et structurer son action dans la complexité

du 19 au 23 novembre 2012

Et si l'on prenait le temps de se regarder penser, décider, par quels chemins nos idées, nos réflexions, nos décisions passent-elles pour nous conduire à agir, parler, mobiliser, intervenir... Cette formation vise à partager une culture méthodologique (l'entraînement mental actualisé) pour articuler pensée et action (les réconcilier si nécessaire), travailler la complexité plutôt que la réduire, s'amuser avec sérieux pour ne pas plonger dans les solutions avant même d'avoir posé (construit) le problème.

Il reste des places à tarif réduit (25€/j) + 20€ d'adhésion.

Inscription auprès du secrétariat - fiche descriptive (PDF)

 

Si vous êtes salarié, ces formations peuvent être suivies dans le cadre de votre plan de formation ou au titre du DIF. Pour les bénévoles associatifs et les citoyens engagés dans des activités, en cas d'insuffisance de revenus, il est possible de prendre part à ces formations contre une participation de 25 euros par journée ainsi que l'adhésion à l'association (20 euros par an).

 

Notre catalogue de formations pour acteurs sociaux et citoyens 2013
vient de para
îtrecouverturecataloguepapier2013

Vous pouvez le consulter et le télécharger :

Il sera disponible en format papier début octobre dans nos locaux. N'hésitez pas à vous le procurer.... + d'information

 

Une formation pour structurer votre projet de création d'activités en milieu rural

Le Crefad Auvergne organise dans son antenne de Pontgibaud, du 22 octobre 2012 au 12 février 2013, une formation pour toute personne désireuse de faire avancer son projet, l'écrire, en vérifier sa viabilité économique et financière, en assurer sa faisabilité, l'ancrer dans un réseau de professionnels, l'inscrire dans un territoire.

Cette formation collective articule apports théoriques, applications pratiques à son projet, interventions professionnelles et visites de terrain.

Il reste quelques places. Cette formation est financée par le Conseil régional d'Auvergne et le Fonds Social Européen. Elle s'adresse en priorité aux personnes sans emploi portant un projet dans l'Ouest du Puy-de-Dôme. Pour toute autre situation, nous contacter.

+ d'information

 

item2c2

Nouveau

 

Le Crefad Auvergne est Point d'Appui à la Vie Associative depuis juin 2012.

Il est inscrit à ce titre dans le réseau MAIA (Mission d'Accueil et d'Information des Associations) du Puy-de-Dôme.

Pour démarrer son soutien à la vie associative, il organise 2 soirées d'échanges :

− le 29 octobre 2012 à Pontgibaud (dans son antenne) de 20h à 22h30 : service civique, contrat d'avenir, emploi-tremplin, etc. : des opportunités d'impliquer des jeunes dans les associations

− le 23 novembre 2012 (lieu encore à définir) de 20h à 22h30 : communiquer, élaborer une affiche pertinente pour son association

 

En décembre, une formation citoyenne pour décortiquer et comprendre l'économie

Les 14 et 15 décembre prochains, le Crefad Auvergne vous propose une formation citoyenne pour décortiquer et comprendre l'économie, résister au « c'est trop compliqué, vous ne pouvez pas comprendre » ou au « c'est trop complexe, nous ne pouvons rien faire ». Une formation pour se rencontrer autour de réflexions, échanges, lectures, constructions, pour penser de manière plus autonome l'économie dont on nous rebat les oreilles chaque jour et d'autres moins bruyantes.

A nous de jouer.

 

item2c1

A proximité

 

Partout... la ville ?

Les 26, 27 et 28 septembre prochains, la 4ème édition de l'Université de l'Accueil de Nouvelles Populations investira la ville de Clermont-Ferrand pour traiter de diverses façons du rural, des liens entre territoires, des modes de vie, des initiatives territoriales de développement... et interroger ce qu'est le rural et l'urbain aujourd'hui.

Plusieurs associations membres du Celavar Auvergne sont mobilisées pour montrer comment l'inter-associatif propose et agit concrètement pour des territoires vivants, ouverts et accueillants.

Retrouvez le programme et sur : www.partoutlaville.com

Dans ce cadre, le café-lecture "Les Augustes" et le Crefad Auvergne vous invitent à deux cafés-géo pour échanger des points de vue et expériences :

- mercredi 26 septembre, de 8h30 à 9h30 autour de "la jeunesse"

- jeudi 27 septembre, de 8h00 à 9h00 sur le thème "les frontières".

ces deux cafés-géo seront animés avec les éclairages de Laurent Rieutort, géographe à l'Université de Clermont-Ferrand.

 

Les rapports au pouvoir

Du 19 au 21 octobre 2012, à Dijon, le Réseau des Crefad organise un atelier de formation pour examiner les formes de pouvoir à l'œuvre dans notre quotidien, celles qui s’exercent sur nous et celles que nous exerçons sur d’autres, consciemment ou non, examiner la symbolique du pouvoir, la différence entre pouvoir et puissance, le rapport pouvoir/soumission, les éléments de légitimation du pouvoir…

+ d'infos : http://www.reseaucrefad.org/formations/formation-seminaire-acteurs-sociaux

 

 

 

item2c

Focus

Tester son projet d’installation en agriculture…
une expérience pilote en Auvergne, portée par un collectif inter-associatif

Tandis que le monde agricole connaît aujourd’hui des difficultés pour renouveler ses actifs, des candidats à l’installation aux profils de plus en plus variés tentent d’accéder à un métier jusqu’ici réservé aux enfants de paysans. Pour une agriculture de qualité et des campagnes vivantes, il est urgent de réfléchir aux différentes manières de favoriser l’installation agricole, quel que soit le profil des candidats. Aujourd’hui, les espaces-test agricoles constituent un nouvel outil destiné à favoriser l’installation agricole, sous toutes ses formes.

Oui, il est possible de s’installer en agriculture, créer ou reprendre une ferme à tout âge, et même si l’on n’est pas issu du milieu agricole. L’installation agricole a longtemps été une affaire de famille mais aujourd’hui il existe plusieurs manières de s’installer… On ne peut cependant pas nier qu’il s’agit d’un parcours complexe, qui demande aux porteurs de projets d’acquérir de nombreuses compétences. Pour cette raison, beaucoup de porteurs de projets agricoles choisissent de s’installer progressivement, de mûrir leur projet d’installation pendant de nombreuses années avant de devenir « exploitants agricoles». Cette période de maturation du projet et d’acquisition de compétences leur assure un « droit à l’erreur » ; c’est une période où l’on teste un certain nombre d’éléments tout en limitant la prise de risques. Selon l’avancée du projet, le test peut revêtir différentes fonctions : tester son envie de devenir exploitant, confronter son projet à la réalité, orienter ses choix… Divers outils sont déjà utilisés par les porteurs de projets agricoles pour se tester ou tester leur projet : le WWOOF (1), le salariat, le stage parrainage (en préalable d’une reprise ou d’une association), les travaux saisonniers, la cotisation de solidarité… S’ils sont complémentaires, ces outils ne permettent pas toujours au porteur de projet de tester sa capacité à gérer une exploitation de manière autonome.

En Auvergne, un collectif d’associations (Accueil Paysan Auvergne, dASA, Civam Auvergne et Crefad Auvergne) réunies au sein du Celavar Auvergne (2) travaille depuis 2011 à la création d’un « espace-test agricole » adapté aux personnes en phase de pré-installation (3). Ce collectif a d'abord conduit une étude comparative des expériences menées en France (4), et souhaite lancer en 2013 une phase d’expérimentation. Le collectif souhaite offrir une solution spécialement adaptée aux personnes en phase de pré-installation, en leur proposant de signer un CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) avec une coopérative d’activité et d’emploi affiliée à la MSA. L’activité peut alors démarrer en bénéficiant du numéro Siret de la coopérative. Le collectif souhaite que le futur espace-test agricole auvergnat soit multiforme : selon les cas de figures, les porteurs de projets pourront être accueillis dans différents lieux (terres mises à disposition par des paysans ou par une commune, achat ou location de terres par le porteur de projet…).

 

Pour en savoir plus,

une réunion d’information est organisée le lundi 8 octobre

(9h30 - 13h00, locaux du Crefad Auvergne).

Merci de prévenir de votre participation si vous êtes intéressé.

 

(1) Le World-Wide Opportunities on Organic Farms est un réseau mondial de fermes bio qui se proposent d'accueillir toute personne souhaitant partager leur quotidien et leurs travaux en l'échange du gîte et du couvert.

(2) Le CELAVAR (comité d'étude et de liaison des associations à vocation agricole et rurale) est une coordination associative engagée pour soutenir les projets inter-associatifs en milieu rural.

(3) Il faut entendre cette phase de pré-installation comme la période où la personne a bien formalisé son projet, acquis un minimum de compétences techniques, connaissances et/ou expériences liées au métier qu’elles souhaitent exercer, et elle est donc prête à essayer grandeur nature.

(4) De très nombreuses expériences d’espaces-test agricoles ont vu le jour en France ces dernières années, les espaces-test agricoles sont aujourd’hui fédérés au sein d’un réseau (RENETA) qui a notamment pour objet de faciliter les échanges de pratiques, d’aider au montage de nouveaux espaces-test agricoles et de permettre la reconnaissance de cet outil à l’échelle nationale.

 

Le Crefad Auvergne est une association d’éducation populaire basée à Clermont-Ferrand qui a pour buts : le partage et le développement de la culture, de l’éducation et des savoirs ; le développement de l’autonomie de pensée et d’action des individus et structures collectives, afin de permettre l’accès à la citoyenneté dans la perspective d’un monde plus juste et plus solidaire.

 

Vous êtes destinataire des informations diffusées par le CREFAD Auvergne (association d’éducation populaire membre du Réseau des Crefad. Nous vous remercions de votre attention et sommes ouverts à toute suggestion, proposition ou remarque que vous voudriez bien nous adresser.

Nous ne souhaitons pas utiliser l’outil de communication qu’est le courrier électronique de manière abusive, aussi, nous vous proposons dans chaque message la possibilité de vous retirer de cette liste de diffusion en cliquant sur ce lien (dans le cas où vous recevez ce message par le biais d'un logiciel de messagerie installé sur votre ordinateur). Si vous consultez vos messages par le web, envoyez-nous un courriel avec la mention : « désinscription lettre information » à l'adresse : communication(arobase)crefad.info

 

 

 

CREFAD Auvergne, association d'éducation populaire (Association loi de 1901 à but non lucratif),
membre du réseau des CREFAD,
organisme de formation déclaré sous le numéro 83630020463

http://www.crefadauvergne.org

9, rue sous les Augustins – 63 000 Clermont-Ferrand – Tél. 04 73 31 50 45 – Fax : 04 73 31 15 26
courriel : secretariatcrefadauvergne.org